DIX+1, rê-vers le Château : des dimanches à grande échelle ? | Fév 2021 [reportage #4]


Au fur et à mesure de la découverte de cet article, en plus des Extraits de chacune de ces apparitions scéniques. Nous vous conterons la vie fraîche de la Cité de La Digue au travers des photos, les raisons de la mythologie du phare flottant dans les audios et l'élaboration de notre projet Château à l'écrit. Vous pouvez également suivre l’ordre d’arrivée de cette vie collective autant que le fil des dimanches du “Théâtre de la Digue” qui, depuis le dimanche 8 novembre, alors que l’annonce du deuxième confinement exigeait la fermeture des lieux culturels le vendredi 30 octobre 2020, comptabilise 14 apparitions scéniques.

Dans l’article précédent, nous avions passé le quatrième dimanche…

…et nous précisions que la quantité de travail de retranscription était lourde. Que nous n’avions pas pu finir à temps. Mais nous avons, comme toujours, continué.


Le 5ème : Bastien Lasserre

Encore une fois, le 14 janvier 2021, nous nous sommes lancés dans une nouvelle résidence. Le principe majeur d’une résidence est la création d’un propos, d’un objet, ou d’un mouvement pour en faire une restitution face à des regards extérieurs. Permettant d’articuler des critiques pour l’amélioration de cet objet d’expression.

– Extrait 1 sur la Mythologie du Phare flottant : "Peut être que ce sont juste les mots d’un père se sachant trop loin…” –



Le 6ème : Farid Lagoune

Cette résidence n’est pas faite pour être exposée dans le champ de l’art, bien qu’elle traite de quotidien, et de société, d’un retour certain en la confiance de la fraternité. De la conviction d’une entreprise collective possible. Non, ici, c’est au monde de l'économie qu’elle s’adresse dans son intimité possessive. L’activité de cette résidence fût le “montage d’un projet”, comme on dit, “financier”, qu’on rajoute. Et là non plus… Même si nous sommes en collectif, nous ne sommes toujours pas assez.


-- Extrait 2 sur la Mythologie du Phare flottant : "Le gardien du phare flottant est celui qui est là quand il est là, qui n´est pas là quand il n´est pas là..." --





Le 7ème : Magali De Bortoli



Le 9 février 2021, nous avons donc présenté une sortie de résidence d’Habib Belaribi, à l’image d’un startuper “à la chaîne”, Business Angel du garage , -de quoi se donner de l’importance quand il y a à circuler dans les espaces de l'économie-, ou pour parler sérieusement, simplement, des raisons de pourquoi à travers ce projet, cela vaut le coup de croire en nous. Face à lui, des proches ayant déjà fait geste de soutien pour nous, en accédant à leurs espaces, en nous offrant les raretés d’une costumerie ancestrale, en temps d'écoute et de réflexion, en recherche et achat d’un véhicule, en ouvrant les portes de leur espaces de vie partagée, et leurs techniques administratives, comptables, de coordination. Des “Papas”, qu’on les appelle. Non pas pour qu’ils signent et qu’on les remercie, mais bien pour qu’ils nous disent où nous faisons fausse route dans ce projet et qu’on se remette au travail.


-- Extrait 3 sur la Mythologie du Phare flottant : "La mythologie du phare flottant, c'est également le miroir de la nécessité de l'expression..." --




Le 8ème : Lucie Castet

Avant de se lancer dans le chiffrage à tout va, il nous a fallu discuter ensemble de tout ce qu’on souhaitait dans ce Château, dans quel but nous faisions ça, des contraintes que cela nous causeraient, de quelle structure administrative nous dépendrions, de comment faire pour ne pas forcer les gens avec qui nous parlons de ce projet, d’avec quel esprit nous souhaitons faire vivre ce tiers-lieu , et d'à qui nous désirons ouvrir les portes. Des journées de conversation pour trouver un élan commun. Puis nous nous mîmes au travail.



-- Extrait 4 sur la Mythologie du Phare flottant : "C'est aussi ma manière de m'engager socialement, à couper franchement nos ordres établis car ils ont tous été reconnus comme très personnels."--




Le 9ème : Loïc Arnaud

Nous avons donc établi différents documents indigestes, à la fois pour nous permettre de chiffrer le plus précisemment possible les éléments d’investissements (1), lorsque nous devrons démontrer la raison du plan de financement.


-- Extrait 5 sur la Mythologie du Phare flottant : "C'est justement parce que je suppose qu'un oeil et une oreille seront présents pour recevoir ces images et ces sons que je m'efforce d'en produire..." --




Le 10ème : Aliam Perrein Dupui

Nous avons alors créé “le morceau de sucre qui aide la médecine à couler” comme le dit Mary Poppins. Puisque nous avons produit des documents indigestes, nous avons créé la grande sucrerie : une grande maquette d’un château s’ouvrant à la manière des maisons de poupée, remplie des cases à remplir pour investir dans le projet Château. Une création ludique pour faciliter la compréhension de nos besoins. Et nous extraire au maximum du sérieux de l'économie pour n’en faire qu’un plateau de jeu, où l’expérience qui y est vécue compte plus que les gains qui s’y rapporteraient… Car ce que nous ferons dans ce Château, est la même chose que nous faisons maintenant, ici, à la Cité de la Digue.


-- Extrait 6 sur la Mythologie du Phare flottant : "Je ne pense pas que la mythologie du phare flottant puisse se rencontrer dans un seul spectacle..." --




Le 11ème : M. D. ou S. C. ou celui qui s’appelle Isaac ou un.e autre

Chez nous, ici, dans la Cité de la Digue -point de départ logique pour la traversée d’un phare!- , le Château de notre projection est d’offrir une terre d’accueil, de retraite, de distraction, d'élaboration de projets locaux et transnationaux, de création artistique ou numérique, d’une possibilité certaine de pouvoir vivre ce que nous vivons déjà : l’Ensemble.
Ceux qui ont eu l’occasion de venir jusqu’ici savent de quoi nous parlons.
Il faut donc que ce château ait les murs suffisamment impressionnants pour faire reflet de la férocité du désir de vivre ensemble. Et pour que cela se réalise, il n’y a qu’une solution, toujours la même : accueillir l’autre. Car il est possible d’affirmer que tous mouvements économiques ne se sont produits que par l’accueil d’un autre. Du vendeur de beignet, à l’ingénieur de stations de traitement d’eau.


-- Extrait 7 sur la Mythologie du Phare flottant : "Offrez-moi votre silence, vous qui recevez le mien..." --




Le 12ème : un autre ou et un autre jusqu'à ce que nous soyons tous là…

…pour mettre doucement le théâtre dans le noir avant… Lumière !


Nous n’avons pas eu assez de temps pour monter les autres vidéos.



-- Extrait 8 sur la Mythologie du Phare flottant : "Puis, nous allons, comme toujours, encore et toujours, continuer..." --


” – Mais qu’est-ce que sont alors que les autres étoiles dans le ciel ?
– Des phares flottants, Gégé. Des phares flottants. (lui répond Nadine, ravie de ne plus avoir à le battre pour aujourd’hui.)"



- Article bouclé le lundi 8 février 2021 -


(1) paragraphe "Le 9ème : Loïc Arnaud" : concernant le plan de finanement évoqué, il est possible de collaborer sur nos documents de travail en cours en contactant Anne Lucie Dumay (diffusion@association-tedua.fr , 06 15 60 97 04).


Date de parution: le 16 février 2021.

Écriture:
- Jonathan Dupui

Captation et Montage des vidéos: - Bastien Lasserre
- Anne Lucie Dumay
- Magali De Bortoli

Photos et/ou retouches:
- Loïc Arnaud

Enregistrements audios:
- Julie Hercberg

Mise en forme web (et censure):
- Magali De Bortoli
- Habib Belaribi
- Nicolas Dehorter

Contact: Anne Lucie Dumay, Magali De Bortoli (diffusion@association-tedua.fr, 06 15 60 97 04).

Liens vers l’extérieur cités dans l’article:
site internet de la Compagnie des Tiers-Lieux.

Plus de liens à parcourir :
reportage de la résidence #1
reportage de la résidence #3
site web de l’association Tedua
spectacle “Le Clown et la Fée”
chaîne des montages vidéos de Tedua